• Deux mots simples pour qualifier la demarche de Segolene Royal.

    Unite et respect des militants.

    Lire la suite...


    1 commentaire

  • Segolene Royal a ponctue sa presence a l'investiture de Barack Obama d'analyses livrees a ses militants, sympathisants et au dela a tous les Francais passionement attaches aux avancees democratiques.

    Malgre l'echo plus que reducteur qu'en ont donne certains medias cette visite s'inscrit de maniere coherente et forte dans le parcours de Segolene Royal.

    Un langage de verite, une analyse percutante des prolongements que la victoire d'Obama va inscrire dans la realite. La transparence democratique n'est plus une utopie, elle est a portee de main a condition que les citoyens exigent et imposent l'integrite de ses dirigeants, le sens de l'interet general et de l'etat, une vision coherente. Nous en sonmes loin, Desirs d'avenir propose une plateforme democratique incluante ou nos voix vont compter.


    Lire la suite...


    3 commentaires
  • OBAMA jour 1OBAMA jour 1Le jour de l'espoir, le jour de l'exigence.

    Notre esprit de fraternite enfin au pouvoir. Rien n'est fait. C'est au contraire plus exigence pour chacun de nous, chaque action va desormais compter pour que le monde connaisse une marche lente et difficile vers la justice.
     
    OBAMA jour 1

    votre commentaire
  • Derniere minute: Banki Moon demande avec gravite un etat des lieux rigoureux des faits de guerre a Gaza


    Suspicion d'armes au phosphore utilisees a Gaza

    Crimes de guerre evoquees au sein de l'ONU

    Jamel Debouzze, avec le soutien du Secours populaire, mobilise pour Gaza

    Segolene prend position Cliquer sur Lire la suite

    URGENCE HUMANITAIRE

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le bilan s alourdit a Gaza. Il faut se concentrer sur les temoignages des humanitaires (parmi d autres les appels des associations Palestinian Medical Relief Society PMRS et Physician Israelian for Human Rights PHR) et exiger une intervention des plus massives de nos etats.    

    Info humanitaire

    Temoignage du Dr Gilbert Mads

    Le Monde du 13/01/09

    Al-Arish (Egypte), envoy
    ée spé
    ciale

     Des bless
    és d'un type nouveau adultes et enfants dont les jambes ne sont plus que des trognons brûlés et sanguinolents ont été montrés ces derniers jours par les télévisions arabes émettant de Gaza. Dimanche 11 janvier, ce sont deux médecins norvégiens, seuls occidentaux présents dans l'hôpital de la ville, qui en ont témoigné.

     Les docteurs Mads Gilbert et Erik Fosse, qui interviennent dans la r
    égion depuis une vingtaine d'années avec l'organisation non gouvernementale (ONG) norvégienne Norwac, ont pu sortir du territoire la veille, avec quinze blessés graves, par la frontière avec l'Egypte. Non sans ultimes obstacles : "Il y a trois jours, notre convoi, pourtant mené par le Comité international de la Croix-Rouge, a dû rebrousser chemin avant d'arriver à Khan Younès, où des chars ont tiré pour nous stopper", ont-ils dit aux journalistes présents à Al-Arish.

    Deux jours plus tard, le convoi est pass
    é, mais les médecins, et l'ambassadeur de Norvège venu les accueillir, furent bloqués toute la nuit "pour des raisons bureaucratiques" à l'intérieur du terminal frontalier égyptien de Rafah, entrouvert pour des missions sanitaires seulement. Cette nuit-là, des vitres et un plafond du terminal furent cassés par le souffle d'une des bombes lâchées à proximité.

    "A 2 MÈTRES, LE CORPS EST COUP
    É EN DEUX; À 8 MÈTRES, LES JAMBES SONT COUPÉES, BRÛLÉES"

     "A l'hôpital Al-Chifa, de Gaza, nous n'avons pas vu de brûlures au phosphore, ni de blessés par bombes à sous-munitions. Mais nous avons vu des victimes de ce que nous avons toutes les raisons de penser être le nouveau type d'armes, expérimenté par les militaires américains, connu sous l'acronyme DIME pour Dense Inert Metal Explosive", ont déclaré les médecins.


    Petites boules de carbone contenant un alliage de tungst
    ène, cobalt, nickel ou fer, elles ont un énorme pouvoir d'explosion, mais qui se dissipe à 10 mètres. "A 2 mètres, le corps est coupé en deux; à 8 mètres, les jambes sont coupées, brûlées comme par des milliers de piqûres d'aiguilles. Nous n'avons pas vu les corps disséqués, mais nous avons vu beaucoup d'amputés. Il y a eu des cas semblables au Liban sud en 2006 et nous en avons vu à Gaza la même année, durant l'opération israélienne Pluie d'été. Des expériences sur des rats ont montré que ces particules qui restent dans le corps sont cancérigènes", ont-ils expliqué.

    Un m
    édecin palestinien interrogé, dimanche, par Al-Jazira, a parlé de son impuissance dans ces cas : "Ils n'ont aucune trace de métal dans le corps, mais des hémorragies internes étranges. Une matière brûle leurs vaisseaux et provoque la mort, nous ne pouvons rien faire." Selon la première équipe de médecins arabes autorisée à entrer dans le territoire, arrivée vendredi par le sud à l'hôpital de Khan Younès, celui-ci a accueilli "des dizaines" de cas de ce type.

    Les m
    édecins norvégiens, eux, se sont trouvés obligés, ont-ils dit, de témoigner de ce qu'ils ont vu, en l'absence à Gaza de tout autre représentant du "monde occidental" médecin ou journaliste : "Se peut-il que cette guerre soit le laboratoire des fabricants de mort ? Se peut-il qu'au XXIe siècle on puisse enfermer 1,5 million de personnes et en faire tout ce qu'on veut en les appelant terroristes ?"

    Arriv
    és au quatrième jour de la guerre à l'hôpital Al-Chifa qu'ils ont connu avant et après le blocus, ils ont trouvé un bâtiment et de l'équipement "au bout du rouleau", un personnel déjà épuisé, des mourants partout. Le matériel qu'ils avaient préparé est resté bloqué au passage d'Erez.

    "Quand cinquante bless
    és arrivent d'un coup aux urgences, le meilleur hôpital d'Oslo serait à la peine, racontent-ils. Ici, les bombes pouvaient tomber dix par minutes. Des vitres de l'hôpital ont été soufflées par la destruction de la mosquée voisine. Lors de certaines alertes, le personnel doit se réfugier dans les corridors. Leur courage est incroyable. Ils peuvent dormir deux à trois heures par jour. La plupart ont des victimes parmi leurs proches, ils entendent à la radio interne la litanie des nouveaux lieux attaqués, parfois là où se trouve leur famille, mais doivent rester travailler Le matin de notre départ, en arrivant aux urgences, j ai demandé comment s'était passé la nuit. Une infirmière a souri. Et puis a fondu en larmes."

    A ce moment de son r
    écit, la voix du docteur Gilbert vacille. "Vous voyez, se reprend-il en souriant calmement, moi aussi"




    Au plus pres des victimes civiles

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • *Déclaration d'organisations de femmes israéliennes et palestiniennes*


    Nous, organisations de paix de femmes appartenant un large spectre
    d'opinions politiques, exigeons la fin des bombardements et autres
    instruments de mort, et appelons au commencement immédiat de
    délibérations pour parler de paix et ne pas faire la guerre. La danse de
    morts et des destructions doit finir. Nous exigeons que la guerre ne
    soit plus une possibilité, ni la violence une stratégie, ni l'assassinat
    une alternative. La société que nous voulons en est une dans laquelle
    chaque personne peut mener une vie en sécurité - personnelle, économique
    et sociale.

     Il est évident que le prix le plus élevé est payé par les femmes et
    d'autres de la périphérie - géographique, économique, ethnique, sociale
    et culturelle - qui maintenant, comme toujours sont exclues de la vue du
    public et du discours dominant.
    Le temps des femmes c'est maintenant. Nous exigeons que les mots et les
    actes soient dirigés dans un autre langage.

    Ahoti- pour Femmes en Israël
    Anuar- Leadership des femmes juives et arabes
    Artemis- Society Economique pour les femmes
    Aswat- Femmes palestiniennes Gay Bat Shalom
    Bat Shalom
    Coalition des Femmes pour la paix
    Empowerment économique pour les femmes
    Feminancy: Collège pour l' Empowerment des femmes
    Groupe militant Féministe - Jerusalem
    Groupe  militant Féministe - Tel Aviv
    Commission internationale des femmes: Branche israélienne
    Centre Féministe Isha L'Isha- Haifa
    Itach: Avocates pour le Justice sociale
    Centre des femmes Kol Ha-Isha- Jérusalem
    Centre Mahut - Information, Formation et Emploi des femmes
    Mouvement Shin - Représentation égale pour les femmes
    Communauté de Soutien  - Centre de développement des affaires des femmes
    TANDI - Mouvement des femmes démocratiques pour Israel
    Tmura: Le centre légal antidiscriminatoire israélien
    Université contre le Harcèlement - Tel Aviv
    Les femmes et leur corps
    Le Parlement des femmes
    L'esprit des femmes - Indépendance Financière pour les femmes victims de
    violence


    *Statement by Israeli and Palestinian Women's Organizations*



    We women's peace organizations from a broad spectrum of political views
    demand an end to the bombing and other tools of death, and call for the
    immediate start of deliberations to talk peace and not make war. The
    dance of death and destruction must come to an end. We demand that war
    no longer be an option, nor violence a strategy, nor killing an
    alternative. The society we want is one in which every individual can
    lead a life of security - personal, economic, and social.
    It is clear that the highest price is paid by women and others from the
    periphery - geographic, economic, ethnic, social, and cultural - who
    now, as always, are excluded from the public eye and dominant discourse.
    The time for women is now. We demand that words and actions be conducted
    in another language.

    Ahoti: For Women in Israel
    Anuar: Jewish and Arab Women Leadership
    Artemis: Economic Society for Women
    Bat Shalom
    Coalition of Women for Peace
    Economic Empowerment for Women
    Feminancy: College for Women's Empowerment
    Feminist Activist Group - Jerusalem
    Feminist Activist Group - Tel Aviv
    International Women's Commission: Israeli Branch
    Isha L'Isha: Haifa Feminist Center
    Itach: Women Lawyers for Social Justice
    Kol Ha-Isha: Jerusalem Women's Center
    Mahut Center: Information, Training, and Employment for Women
    Shin Movement: Equal Representation for Women
    Supportive Community: Women's Business Development Center
    Tmura: The Israeli Antidiscrimination Legal Center
    University against Harassment - Tel Aviv
    Women and their Bodies
    Women's Parliament
    Women's Spirit: Financial Independence for Women Victims of Violence
    --
    Marche Mondiale des Femmes contre les Violences et la Pauvreté
    25/27 rue des Envierges 75020 Paris
    Téléphone : 01 44 62 12 04 ; 06 80 63 95 25 ; Site : www.marchemondiale.org

    votre commentaire
  • Tous les efforts pour faire arreter les combats a Gaza et cesser les tris de roquette sur Israel doivent etre soutenus.

    Gaza connaissait deja une situation insupportable pour les populations civiles. Un etat des lieux doit etre fait immediatement pour que la communaute internationale depeche une aide ciblee.

    Le sang ne doit pas etre verse une fois de plus pour rien. Il faut soutenir Mahmoud  Abbas qui est le representant legitime des Palestiniens et qui a deploye d immenses efforts dans le vide.

    Ce ne sont que des mots encore une fois mais de veritables negociations pour deux etats et une juste repartition des ressources doivent etre engages sur initiative de l ONU de l Europe et sous l impulsion d Obama sur qui ne pesera aucun prejuge de soutien asymetrique vis a vis des deux parties.

    Combat pour la verite, pour le droit a la Palestine a un etat viable, avec refus d agressions sur Israel. Et enfin appuyer REELLEMENT les moderes et notamment Mahmoud Abbas qui a eu le courage de condamner les tirs sur Israel dans le feu des combats qui meurtrissent son peuple.

    Arret des combats et des tirs de roquette

    votre commentaire
  • Libe

    1 commentaire

  • Emotion et raison se rejoignent. Obama a donne le discours que l'on attendait, au fond de nous meme, depuis longtemps.

    Pourtant rien de previsible. La preuve que par la volonte, sans demagogie, en faisant appel a ce qu'il y a de plus fraternel en nous, la reussite est au bout.

    "Let's get there" pour la premiere foie peut etre plus qu'un slogan...

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique